Gérer son investissement locatif : les pièges à éviter

investissement locatif

Publié le : 22 septembre 20225 mins de lecture

La gestion locative n’est pas une opération à prendre à la légère. Elle ne s’improvise pas. Quelques erreurs courantes peuvent affecter la rentabilité d’un investissement locatif. Cependant, les pièges ne manquent pas dans le secteur de l’immobilier. Mais que faut-il éviter pour mener à bien la gestion de son investissement locatif ?

 

1. Gérer seul son bien immobilier

Quel que soit le type du bien immobilier, la gestion de sa location n’est pas du tout facile. En effet, il va falloir assurer la mise en ligne d’annonces percutantes et la rédaction de bail. Il va également falloir s’assurer que le logement soit en bon état et prévoir l’ensemble des diagnostics obligatoires. Si vous souhaitez gérer la location de votre bien immobilier, il est dans votre devoir de résoudre tout problème relatif à vos locataires. De même, vous devez organiser les travaux d’entretien et effectuer, à chaque fois que vos locataires changent, un état des lieux. La gestion locative est une activité à la fois technique, chronographe et complexe. Voilà pourquoi, s’assurer soi-même de sa gestion immobilière n’est pas une très bonne idée. Bien que cela soit l’alternative la plus économique, cela ne permet pas de profiter pleinement des revenus de l’investissement. L’idéal est de faire appel à une agence professionnelle. Pour en trouver, il suffit d’effectuer une recherche en ligne. Les agences immobilières ne manquent pas sur internet. Celles-ci peuvent vous accompagner dans votre projet de gestion locative. Elles peuvent également vous aider à trouver d’excellentes opportunités dans le secteur qui vous intéresse. Pour mener à bien votre projet immobilier, n’hésitez pas à contacter groupe-weiss.com.

 

2. Ne pas bien préparer son projet d’investissement locatif

L’investissement locatif doit être bien préparé, sinon, il ne sera pas rentable. Pour ce faire, vous devez, avant de proposer en location votre bien immobilier, étudier sa rentabilité. Celle-ci dépend principalement de l’emplacement. Dans le marché immobilier, un meilleur emplacement vous sera toujours un atout que vous pourrez mettre en location ou revendre plus tard. Pour une bonne gestion locative, vous devez déterminer à l’avance le type de location que vous souhaitez. Pour un grand appartement, une location à long terme non meublée est idéale. Par contre, une location meublée, visant de jeunes couples ou des étudiants, est plus appropriée. Pour un bien se situant dans un coin touristique, une location saisonnière est idéale. Toutefois, assurez-vous que la décoration et l’agencement de votre logement répondent aux besoins de vos futurs locataires. Par ailleurs, dans votre projet immobilier, ne vous laissez pas être séduit par des offres trop attractives que certains promoteurs immobiliers peuvent proposer.

 

3. Ne pas prendre le temps d’étudier les dossiers de ses locataires

Pour une bonne gérance locative, il ne faut pas négliger le choix de ses locataires. Pour votre sérénité, vous devez prendre le temps d’étudier les dossiers de vos locataires. Un dossier de location vous sera proposé. Toutefois, ne manquez pas de faire un tour sur les réseaux sociaux et sur internet pour avoir plus de renseignements sur vos nouveaux locataires. Assurez-vous de louer votre appartement ou votre maison à un candidat solvable. Effectuez une évaluation de ses revenus et de sa profession. N’hésitez pas, en cas de doute, à contacter son employeur. Cela vous permettra de vous prémunir des problèmes de loyers impayés. Dans le cas où vous allez louer votre maison à un proche, vous ne devriez pas négliger la signature d’un contrat de bail. Celui-ci vous préservera de toutes les mésaventures possibles. En effet, le contrat de bail formalise la location. En cas de litige, il sera donc d’une importance majeure. Il définit les droits et obligations de vos locataires ainsi que les vôtres en tant que bailleur. 

Plan du site